205 Rallye calage de l’arbre à cames aac

205 Rallye calage de l’arbre à cames aac2017-10-23T06:35:35+00:00

Avant de commencer à caler l’AAC, il vous faut connaître ses caractéristiques … voire calculer celles qui ne sont pas fournies. (Tous les angles représentent des positions moteur, donc des degrés vilebrequin)

Caractéristiques de l’arbre à cames:

AOA: Avance Ouverture Admission (angle moteur correspondant au début d’ouverture soupape adm avant PMH)

RFA: Retard Fermeture Admission (angle moteur correspondant à la fin de fermeture soupape adm après PMB)

AOE: Avance Ouverture Echappement (angle moteur correspondant au début d’ouverture soupape ech avant PMB)

RFE: Retard Fermeture Echappement (angle moteur correspondant à la fin de fermeture soupape ech après PMH)

Angle d’ouverture d’admission qa équivaut à AOA+RFA+180° et représente l’angle de rotation du moteur durant lequel  la soupape d’admission est ouverte … il en est de même pour qe= AOE+RFE+180°, l’angle d’ouverture d’échappement.

Angle de croisement qc représente l’angle de rotation du moteur durant lequel les soupapes admission et échappement d’un même cylindre sont ouvertes, il est égal à AOA+RFE.

Angles de calage sommets de cames f, théoriquement fournis avec la fiche de l’arbre à cames. Ce sont eux qu’on utilisera pour le calage car ils ne dépendent pas du jeu au soupapes contrairement au calage avec les angles AO et RF.

Dans le cas où ils ne sont pas fournis avec la fiche de caractéristiques, on les obtient par calcul :

fa = 90°+ (RFA-AOA)/2 et fe= 90°+ (AOE-RFE)/2

 

Angles de calage sommets de cames

Pour le calage, il faut effectuer dans l’ordre ces opérations:

1- Déterminer le PMH à l’aide du comparateur et de la bougie modifiée.

Positionner approximativement le moteur au PMH du 1er cylindre en phase de croisement des soupapes (à l’aide des piges ou repères existants sur le moteur) .

nota: dans le cas du TU24, il est pigé au niveau du volant moteur. Attention 2 positions possibles = PMH1 au temps explosion, PMH2 à la phase de balayage suivant le principe des moteurs 4 temps.

Fixer la bougie modifiée dans le puit de bougie n°1. Positionner le comparateur en bout de tige et tourner le vilebrequin de façon à obtenir la déviation maximale sur le comparateur, on est alors au PMH exact du cylindre 1.

2- Fixer le disque gradué sur la poulie vilebrequin

et positionner un repère indépendant du disque de façon à repérer le « 0° » moteur.

disque gradué sur la poulie vilebrequin

2a- Installer le comparateur sur la tête du culbuteur côté soupape admission

et tourner le moteur de façon à obtenir la plus petite valeur sur le comparateur (non nulle avec la pointe toujours en contact). Relever la valeur lue sur le disque et la comparer à la valeur théorique fa.

2b- Pour le réglage, amener le vilebrequin dans la position d’angle théorique de calage f.

Desserrer les vis de la poulie réglable et jouer sur la rotation de l’AAC afin d’amener celui ci à la levée maximale de la soupape d’admission du 1 en contrôlant que la position moteur n’ait pas bougé.

vis de la poulie réglable et jouer sur la rotation de l'AAC

3- Contrôler de la même façon le calage à l’échappement du cylindre n°1.

Sachant que l’erreur de détection du sommet de came correspond approximativement à 2-3° moteur voire plus en fonction de l’arrondi du sommet de came, il est rare de retomber sur la bonne valeur de calage à l’échappement. Dans ce cas il faut relever la position moteur à la levée maximale de la soupape d’échappement, faire une moyenne et reporter l’angle sur la poulie réglable.

Exemple: admission calée à 110° après PMH, on constate que l’échappement est calé à 104° au lieu de 110° avant PMH. Dans ce cas, on reporte les 3° (6°/2) sur la poulie réglable dans le sens de correction voulue. Cette correction finale du calage minimise les erreurs et permet d’affiner le réglage optimal de votre arbre à cames.