Préparation de la culasse d’une Peugeot 205 Rallye

Préparation de la culasse d’une Peugeot 205 Rallye2017-10-23T06:39:17+00:00

soupape d'admission

soupape d'échappement

siège de soupape échappement

siege de soupape admission

usinage recommandé des sièges de soupape d'échappement

usinage recommandé des sièges de soupape d'admission

Préparation des conduits – Peugeot 205 Rallye

Nota: Ce sujet a été élaboré dans le cadre de l’optimisation d’une culasse d’origine et non d’une préparation type compétition, aussi on travaillera avec les éléments d’origine (coupelles, soupapes…etc)

étape n°1 : élargissement de conduits d’admission

La méthode du polissage de conduits, bien connue des préparateurs, ne s’effectue qu’après l’étude du diamètre de conduit voulu et calculé en fonction du type de moteur. Pour le TU24, on peux bien sûr monter des soupapes plus grosses, il n’empêche qu’on sera limité en élargissement de conduits par la structure même de la culasse. Un élargissement trop important de conduits fragilise la culasse en certains endroits, là ou la paroi entre le circuit d’eau et le conduit est le plus faible…. en détail:

conduit d'admission de 205 Rallye radiographie d'un tronçon de culasse pour voir la partie à élargir

En conservant les coupelles d’admission d’origine, l’idéal est de créer un conduit de 34 mm de diamètre sur toute la longueur du conduit.On s’aperçoit sur la « radiographie » d’un tronçon de culasse, d’une part que ce n’est pas le cas, surtout au niveau du bossage de guide, où on réduit à 26 mm la section de passage du flux d’admission, et d’autre part de l’épaisseur minimale à conserver (3,5 mm).
La forme idéale à obtenir ressemble donc à la photo ci contre.Le travail sur les 5 premiers cm de conduit ne représente pas de difficultés particulières puisqu’il n’y a pas de passage de fluide autour du conduit. On essaiera cependant de travailler linéairement pour obtenir un tunnel de 34 mm de diamètre.

conduit d'admission ayant la forme idéale 205 Rallye

étape n°2: conduit d’échappement de la culasse de la 205 Rallye

épaisseur de la culasse autour des conduits d'échappement Contrairement à l’admission où on réalise un gros travail sur le conduit, à l’échappement on se contentera d’un polissage du conduit. En effet, il est dangereux de  trop réduire  l’épaisseur de paroi entre le conduit et le circuit d’eau et ceci au vu des différences de température entre les deux (environ 800°C).De même, on laissera le bossage en place, celui ci favorise  le maintien et la dissipation thermique du guide.
On peux remarquer sur la photo ci contre la forte granulosité des conduits.Même si dans le cas de l’échappement la perte de charge est négligeable au vu de la température des gaz sortant, cette rugosité est néfaste car elle favorise le dépôt de calamine.

On comprendra alors pourquoi on s’attache à polir aussi le conduit d’échappement.

Vue de l'intérieur d'un conduit d'échappement de de sa forte rugosité

étape n°3; alignement pipe d’admission par rapport à la culasse

Les élargissements, rétrécissement ou « cassures » à l’intérieur d’un conduit sont néfastes à l’écoulement des fluides, donc au remplissage. C’est la raison pour laquelle les préparations culasses commencent souvent par cette étape: l’alignement du conduit de pipe d’admission avec celui de la culasse. Une des méthodes d’alignement est décrite ci dessous:
205 Rallye : déterminer l’écart d’alignement entre culasse et pipe d'admission1 La première étape consiste à déterminer l’écart d’alignement. Pour cela, pipe en place, on passe avec un long pinceau courbé un produit marquant (peinture par exemple) sur les deux parties. On laisse sécher avant de désassembler.
marquage de la culasse de la 205 Rallye2 Le marquage de la culasse déterminera les zones à rectifier, on ébauche à la meule dans un premier temps.
prolongement de l'élargissement3 Pour conserver un diamètre de tunnel constant, on s’efforcera de prolonger le grattage afin de rejoindre le conduit original.
polissage du conduit dans la culasse de 205 Rallye4 La dernière étape consiste à polir le conduit afin d’effacer les marques de meulage.

On répète ces opérations sur la pipe d’admission qui sera désormais appairée avec la culasse.